Nos productions

 
Nos productions

L’activité commerciale de la coopérative est axée essentiellement sur des produits gras. L’activité hebdomadaire se ventile comme suit :

  • 120 Taurillons
  • 50 Vaches Grasses Blondes d’Aquitaine
  • 25 Génisses Intensives
  • 80 Broutards
  • 20 Vaches Laitières
  • 50 Veaux de 8 jours
  • 7 Veaux de Boucherie
  • 15 Vaches d’élevage
  • 5 Equins

 

Vous souhaitez nous rejoindre, devenir naisseur engraisseur ou créer un atelier d’engraissement de jeunes bovins, ces 2 plaquettes vous apporteront quelques informations supplémentaires :

Pourquoi engraisser des jeunes bovins ?

Pourquoi devenir naisseur-engraisseur ?

Les vaches grasses

Nous assurons à nos éleveurs une complémentarité de débouchés pour tous les Gros Bovins produits sur leurs exploitations. Les vaches grasses sont commercialisées dans différents circuits en fonction de leur âge, conformation et poids carcasse estimé. Il y a alors différents circuits de valorisation des animaux en Label Rouge Bœuf Blond d’Aquitaine ou non Label.

L’essentiel du volume s’écoule via la société Vignasse et Donney, une filiale d’Euralis Bovins, qui travaille en grande majorité avec des bouchers et collectivités de la région. Tous les animaux sont abattus à l’abattoir du Pays de Soule à Mauléon et transformés ensuite chez Vignasse et Donney, jusque-là basés à Lescar, maintenant, dans leurs nouveaux locaux d’Artix.

Un autre des circuits se trouve dans l’Ouest de la France à Alençon plus précisément, la société SELVI qui dessert à Paris des bouchers en Label Rouge BBA.

Enfin, le groupe Bigard valorise également de très bonnes Blondes d’Euralis Bovins, jusque-là, non Label, la demande d’habilitation au Label du grossiste-abatteur et des points de vente est en cours.
Ces marchés sont sécurisés par des engagements de tous les opérateurs avec contrôle à tous les maillons depuis plusieurs années. Premier producteur national de Label Rouge Bœuf Blond d’Aquitaine, notre orientation primaire se tourne donc vers la réforme d’animaux de – de 10 ans. Ceci étant, nos différentes filières nous permettent de valoriser TOUS vos produits dont vous trouverez le détail dans le schéma suivant :ba

Retrouvez le détail de la filière dans le film suivant :

présentation de la filière Boeuf Blond d… par LEGTA-Pau-Montardon-64

Les jeunes bovins

Depuis plus de 20 ans, Euralis Bovins valorise vos broutards par l’engraissement. Chaque semaine, environ 80 broutards sont mis en place dans des ateliers d’engraissement spécialisés. Ces animaux vont suivre un cycle d’engraissement jusqu’à les mener à un objectif de 430kg carcasse à moins de 17 mois d’âge. 90% de ces animaux sont ensuite commercialisés chez OPTIMEAT, un grossiste basé à Lille, afin d’alimenter le marché du Nord de la France à travers le réseau de boucheries Henri Boucher. Ce produit est recherché pour sa finesse, sa tendreté et ses qualités gustatives que l’on ne retrouve pas dans les autres races. A ce marché de forte envergure dont l’objectif est d’atteindre 100 à 105 taurillons par semaine (+ 700 places), s’ajoutent 2 autres marchés complémentaires : la filière Bigard avec actuellement le développement d’un nouveau produit, le JB-1 an et la filière Timossi Carni en Italie.

Des taurillons issus d’élevages naisseur-engraisseurs, voie qu’essaye de développer la coopérative, viennent aussi alimenter ces filières. C’est un débouché sécurisé permettant d’apporter de la plus-value à la génétique de chacun des troupeaux.

Une caisse de régulation du marché (caisse de péréquation) a été inventée pour nos adhérents et pour pallier aux difficultés du marché. Cette caisse permet d’assurer aux éleveurs un prix garanti de rachat des taurillons indexé sur le prix d’achat du broutard et sur le prix de revient du kilo de croît.

Retrouvez le détail de la filière dans le film suivant :

présentation de la filière taurillon par LEGTA-Pau-Montardon-64

 

Les génisses grasses

Dans un contexte où le marché du maigre est toujours très compliqué pour les broutardes, beaucoup se demandent que faire des génisses qu’ils ne gardent pas pour le renouvellement du troupeau. Nous avons donc développé depuis plusieurs années divers débouchés permettant la valorisation en boucherie de génisses finies en quelques mois avec nos différents partenaires : Timossi Carni et Bigard. Ce produit permet d’écouler les femelles n’ayant pas la capacité de faire de futures reproductrices en cycle court. Pour réussir ce type de production, l’essentiel est de réaliser un tri précoce (5-6 mois) des génisses à mettre à l’engraissement.
Comme pour les taurillons et les vaches, la finition de ces bêtes est à privilégier sur un régime constitué à 70% de maïs et 30% de complémentaire. De la paille et des blocs de sel seront mis à disposition des bêtes dans le but de les faire ruminer.

Les animaux maigres

L’atelier laitier

L’activité laitière de la coopérative se traduit par la collecte, chaque semaine, d’une cinquantaine de veaux de 8 jours (veaux issus de vaches laitières) qui sont ensuite vendus à la société d’intégration Veaux du Rouergue qui les met en place dans des ateliers d’engraissement de veaux de boucherie en Aveyron. Quant aux vaches laitières, un contrat lie Bigard et la coopérative en ce qui concerne leur commercialisation. Ce ne sont pas moins de 20 vaches qui sont expédiées tous les mercredis en direction de l’abattoir de Castres.

L’Agriculture Bio

En 1997, suite au souhait de quelques éleveurs de pousser leur démarche qualité plus en avant, le Conseil d’Administration d’Euralis Bovins décide de créer une Section Bio en nommant responsable un de ses administrateurs, Denis Miqueu, éleveur à Ogeu. La coopérative propose aussi de cette manière à ses adhérents la possibilité d’intégrer une niche commerciale en plein essor, répondant aux nouvelles attentes de la société.

Sous l’impulsion d’Euralis Bovins, Vignasse et Donney a investi le marché du bio en 2001. Sa pratique des différents signes officiels de qualité, ainsi que son réseau commercial lui a permis d’assurer dès le début la valorisation des premiers animaux produits en bio. Aujourd’hui, elle joue pleinement son rôle dans la valorisation des productions régionales de qualité et en particulier dans la recherche de valeur ajoutée pour les produits de qualité et bio.

La mise en marché des produits biologiques (viande de veau rosé et viande de bœuf) est réalisée dans les circuits traditionnels (artisan boucher, vente directe et collectivités), en partenariat avec Vignasse et Donney. Cette organisation commerciale nous a permis d’assurer une valorisation des animaux dans le circuit bio pour la plupart de la production. Et un double engagement des éleveurs en Agriculture Bio et en Label Rouge Bœuf Blond d’Aquitaine nous permet d’essayer de valoriser au mieux leurs produits lorsque ceux-ci ne peuvent pas entièrement être valorisés en Bio.

Pour commander notre viande, vous pouvez contacter Vignasse et Donney au 05.59.32.16.25

Les veaux de boucherie

L’activité de veaux de boucherie est complémentaire à l’activité d’engraissement des mâles et des femelles. Elle se caractérise pour la plupart de l’activité par l’abattage de veaux Bio. Un autre débouché a été créé depuis peu sur le Pays Basque afin de valoriser des génisses de moins de 8 mois.

Les chevaux

En moyenne, chaque année, la coopérative commercialise 300 poulains grâce à un réseau d’engraisseurs espagnols et italiens ainsi qu’une quarantaine de juments.