Nos productions

 
Les vaches grasses

Nous assurons à nos éleveurs une complémentarité de débouchés pour tous les Gros Bovins produits sur leurs exploitations. Les vaches grasses sont commercialisées dans différents circuits en fonction de leur âge, conformation et poids carcasse estimé. Il y a alors différents circuits de valorisation des animaux en Label Rouge Bœuf Blond d’Aquitaine ou non Label.

Retrouvez le détail de la filière dans le film suivant :

présentation de la filière Boeuf Blond d… par LEGTA-Pau-Montardon-64

Les jeunes bovins

Depuis plus de 20 ans, Euralis Bovins valorise vos broutards par l’engraissement. Chaque semaine, environ 80 broutards sont mis en place dans des ateliers d’engraissement spécialisés. Ces animaux vont suivre un cycle d’engraissement jusqu’à les mener à un objectif de 430kg carcasse à moins de 17 mois d’âge.

Des taurillons issus d’élevages naisseur-engraisseurs, voie qu’essaye de développer la coopérative, viennent aussi alimenter ces filières. C’est un débouché sécurisé permettant d’apporter de la plus-value à la génétique de chacun des troupeaux.

Retrouvez le détail de la filière dans le film suivant :

présentation de la filière taurillon par LEGTA-Pau-Montardon-64

 

Les génisses grasses

Dans un contexte où le marché du maigre est toujours très compliqué pour les broutardes, beaucoup se demandent que faire des génisses qu’ils ne gardent pas pour le renouvellement du troupeau. Nous avons donc développé depuis plusieurs années divers débouchés permettant la valorisation en boucherie de génisses finies en quelques mois avec nos différents partenaires.

Les veaux de boucherie

L’activité de veaux de boucherie est complémentaire à l’activité d’engraissement des mâles et des femelles. Elle se caractérise pour la plupart de l’activité par l’abattage de veaux Bio. Un autre débouché a été créé depuis peu sur le Pays Basque afin de valoriser des génisses de moins de 8 mois.

Les chevaux

En moyenne, chaque année, la coopérative commercialise 300 poulains grâce à un réseau d’engraisseurs espagnols et italiens ainsi qu’une quarantaine de juments.